Vu à la Tontouta

en 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Évacuation aéro-médicalisée sur la commune de Bourail

 

 

En ce début d’année 2018, l’escadron de transport 52 de la base aérienne 186 (BA 186) « Ltt Paul Klein » de Nouméa-Tontouta, a effectué deux évacuations aéro-médicalisées (Aeromedevac) à quelques jours d’intervalle.

Le mardi 16 janvier, un hélicoptère Puma de l’ET 52 a procédé à l’évacuation d’un personnel militaire blessé suite à un saut en parachute au-dessus du terrain de Poé (commune de Bourail). Pris en charge par l’équipage de l’aéronef et par l’équipe médicale embarquée, le blessé a été évacué vers le centre hospitalier Médipôle de Koutio.

Quelques jours plus tard, dans la nuit de jeudi 18 au vendredi 19 janvier 2018, un hélicoptère Puma a 

décollé sur alerte en direction de l’île de Lifou située à l’est de la Grande Terre. Réalisée de nuit et dans 

des conditions météorologiques difficiles, cette mission, réalisée avec succès, a consisté à évacuer vers

 le Médipôle  un blessé ayant été frappé par la foudre.

Ordonnées par l’état-major interarmées des forces armées de Nouvelle-Calédonie (FANC) et réalisées en étroite collaboration avec les autorités civiles locales, ces missions ont une nouvelle fois démontré la réactivité et l’efficacité des FANC lors d’une situation d’urgence.

Communication du Cne Karim Djemai

 

Evacuation aéro-médicalisée sur l'Île des Pins

 

 

 

Le lundi 29 janvier, un hélicoptère Puma de l’ET 52 a procédé à l’évacuation d’une femme victime d’une grossesse extra-utérine résidant sur l’Île des Pins au sud de la Grande Terre. Pris en charge par l’équipage de l’aéronef et par l’équipe médicale embarquée, la patiente est évacuée depuis le stade de Vao vers le centre hospitalier Médipôle de Koutio alors que les liaisons aériennes et maritimes étaient interrompues en raison du passage de la dépression tropicale FEHI.

Communication du Cne Franck Moreau

 

Deux évacuations aéro-médicalisées en moins de 24 heures

 

 

Jeudi 15 et vendredi 16 février 2018, l’escadron de transport 52 « Tontouta » stationné sur la base aérienne 186 « Lieutenant Paul Klein » (BA 186) a réalisé deux évacuations aéro-médicalisées (Aéromédévac) successives.

 

Jeudi 15 février 2018, un avion de transport Casa a réalisé l’évacuation aéro-médicalisée de deux enfants malades depuis l’île de Maré (île de l’archipel des Loyautés se trouvant à l’Est de la Grande Terre). L’appareil effectuait alors une mission d’aéro-transport au profit du régiment d’infanterie de marine du Pacifique Nouvelle-Calédonie (RIMaP-NC) vers l’île de Tiga dans le cadre de ses « tournées en province » (TEP) régulières.

Ordonnée par l’état-major interarmées (EMIA) des forces armées de Nouvelle-Calédonie (FANC) suite à une demande de concours du Haut-Commissariat de Nouvelle-Calédonie., cette Aéromédévac a été effectuée dans des conditions météorologiques difficiles, liées au passage du cyclone Gita à proximité de la Nouvelle-Calédonie.

 

 

Le lendemain, vendredi 16 février, un hélicoptère Puma de l’ ’ET52 a réalisé dans l’après-midi l’évacuation aéro-médicalisée d’un homme en détresse respiratoire depuis le terrain de Poindimié (Est de la Nouvelle-Calédonie) vers le centre hospitalier du Médipole de Koutio. Cette mission a été confiée aux FANC, alors que les moyens de secours civils n’étaient pas disponibles ou ne pouvaient pas décoller en raison des conditions météorologiques dégradées à quelques heures du passage du cyclone Gita.

 

Communication du Cne Karim Djemai

 

Évacuations sanitaires à Lifou et à Koumac

 

 

Jeudi 8 mars, l’escadron de transport 52 « Tontouta » stationné sur la base aérienne 186 « Lieutenant Paul Klein » (BA 186) a effectué une mission permettant l’évacuation de deux blessés, à Lifou puis à Koumac.

 

 

Suite à une demande de concours du haut-commissariat, l’escadron de transport 52 fait décoller le jeudi 8 mars à 14h45 un Casa à destination de Lifou. Après 50 minutes de vol, le Casa atterrit sur l’ile. Deux malades sont alors pris en charge, dont un lourdement médicalisé. A 17h20, le Casa décolle de Lifou et prend la direction de Koumac. L’équipe y prend un charge un troisième malade, lui aussi lourdement médicalisé. L’escadron quitte Koumac à 18h55 puis atterrit à Tontouta une heure plus tard, où les trois malades sont pris en charge par le SAMU

 

 

Cette double évacuation sanitaire est une mission atypique qui démontre une fois de plus la polyvalence et l’efficacité des dispositifs aéronautiques de sauvetage des FANC. Cette mission, réalisée en période de pré-alerte cyclonique, illustre l’adaptabilité de l’escadron de transport 52.

 

Communication du Cne Karim Djemai

 

Croix du Sud 2018 : l’exercice est lancé

 

 

Du lundi 14 au vendredi 25 mai 2018, la base aérienne 186 « Lieutenant Paul Klein » de NouméaTontouta participe à l’exercice « CROIX DU SUD 2018 » (CDS 2018) organisé par les forces armées de Nouvelle-Calédonie (FANC). Dans une région du monde marquée par la montée en puissance militaire de la Chine et pour laquelle Emmanuel Macron, président de la République, veut construire un « nouvel axe indopacifique » pour « garantir à la fois nos intérêts économiques et de sécurité », Croix du Sud apparaît comme un exercice immanquable pour les armées du Pacifique.

 

Exercice interarmées et interalliés majeur organisé tous les deux ans, CDS vise deux objectifs principaux. Il s’agit tout d’abord d’entraîner les FANC à planifier et à conduire dans l’urgence une opération interarmées multinationale de secours à des populations sinistrées dans le Pacifique Sud. Le second but recherché consiste à améliorer l’interopérabilité entre les forces armées participant à l’exercice, et leur capacité à se coordonner. Cette année, l’exercice rassemblera près de 1900 militaires issues de 11 nations (Australie, Chili, États-Unis, Fidji, Indonésie, Nouvelle-Zélande, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Royaume-Uni, Tonga, Vanuatu et France) et se déroulera en grande partie dans la Province Nord (Koné, Kaala-Gomen, Koumac, Poum, Ouégoa).

Le scénario consiste en une opération de secours à la population dans un pays imaginaire frappé par un tsunami. Face à la détresse des sinistrés et à la dégradation du climat sécuritaire qui en découle, la force multinationale est amenée à mener des actions de sécurisation. 

Durant l’exercice, la base aérienne 186 mobilise l’ensemble de son personnel, ainsi que ses aéronefs. La BA 186 bénéficie également de nombreux renforts : 

- 1 CASA en provenance de Polynésie française ; 

- 1 C27J et 1 King Air de la Royal Australian Air Force ;

 - 2 NH90 et 2 C130 de la Royal New Zealand Air Force.

Marquant le lancement officiel de l’exercice, la journée de lundi 14 mai 2018 a été marquée par une série de briefings et de présentations, 
notamment à destination des détachements étrangers stationnés sur la BA186.

Communication du Cne Karim Djemai

 

Évacuation sanitaire depuis l’île de Futuna

 

 

Vendredi 18 mai 2018, un Casa CN235 de l’escadron de transport 52 « Tontouta » stationné sur la base aérienne 186 « Lieutenant Paul Klein » (BA 186) a effectué une évacuation sanitaire depuis l’ile de Futuna dans le Pacifique. Suite à une demande de concours du haut-commissariat et sur ordre de l’état-major interarmées des forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC), un Casa a décollé vendredi 19 mai sur alerte à destination de l’ile, afin de prendre en charge deux personnes. La première est un adulte en insuffisance cardio-respiratoire ; la seconde est un enfant pour lequel une méningite est suspectée. Chacune de ses situations nécessitaient une évacuation vers la Nouvelle-Calédonie, territoire disposant d’installations médicales adaptées.

A 17h40, l’avion décolle de la BA 186 avec à son bord une équipe médicale composée d’un médecin et de deux infirmiers du centre médical interarmées de Nouméa. Après 4h30 de vol, le Casa atterrit sur la piste de Futuna, grâce à un balisage de type 6 balises. Cette procédure tactique parfaitement maîtrisée par les équipages de la BA 186 n’avait plus été réalisée sur ce terrain depuis 2009. Il s’est déroulé parfaitement grâce à une excellente coordination avec le personnel de l’aéroport futunais. Après que les patients aient été pris en charge à bord de l’appareil, le Casa a quitté Futuna à 23h30 pour atterrir près d’une heure plus tard à Wallis. Après avoir avitaillé en carburant, l’avion a ensuite redécollé de Wallis pour retrouver le sol calédonien à 06h10.
Cette mission d’assistance à la population réalisée dans la zone Pacifique s’est déroulée alors que les moyens militaires des FANC sont actuellement pleinement engagés dans l’exercice interarmées et interallié « Croix du Sud ». Elle s’est déroulée avec succès grâce à la réactivité et au professionnalisme du personnel militaire engagé.

Communication du Cne Karim Djemai

 

Journée des métiers de l’aéronautique

une seconde édition couronnée de succès

 

 

Le jeudi 28 juin 2018, la base aérienne 186 « Lieutenant Paul Klein » de Nouméa-Tontouta a ouvert ses portes à des élèves de classes de troisième, aux lycéens, ainsi qu’aux étudiants de l’université de la Nouvelle-Calédonie pour une journée dédiée aux métiers de l’aéronautique (JMA). Près de 1400 élèves et professeurs ont assisté à cet événement de grande ampleur.

Après une première édition organisée en 2017, cette seconde JMA a rassemblé les grands acteurs du monde aéronautique calédonien, afin d’offrir la panoplie la plus large possible des activités professionnelles de cette branche. Les jeunes néo-calédoniens ont ainsi pu rencontrer et échanger avec le personnel des différents corps de métiers militaires et civils. Cette édition 2018 a notamment été caractérisée par la célébration des 50 ans du brevet d’initiation à l’aéronautique, ainsi que par la présence d’un avion T6, appareil emblématique, ayant également été utilisé dans la formation des pilotes de chasse de l’Armée de l’air.
Durant cette journée des métiers de l’aéronautique, les unités de la base aérienne ont pu présenter l’ensemble de leurs savoir-faire : pompiers, fusiliers-commandos, maitres-chiens, mécaniciens, logisticiens, pilotes… De nombreux équipements étaient également présentés : avion Casa et hélicoptère Puma de l’Armée de l’air, avion Gardian de la Marine nationale, ainsi que les moyens des pompiers, des forces de protection et des mécaniciens de maintenance aéronautique.
Les principaux acteurs civils du monde aéronautique calédonien ont également répondu présent : Aircalin, Air Calédonie, Garavia, Hélicocéan, Helisud, Météo France, Pacific Airport, Aéroclub Calédonien, Direction de l’aviation civile, CCI NC Tontouta aéroport, Douanes, Société nationale de sauvetage en mer… Bien que dédiée à la jeunesse, cette journée permet aussi de rassembler le monde aéronautique calédonien et génère en son sein des liens riches et fructueux.
Pour le plus grand bonheur des jeunes visiteurs, la journée a également été rythmée par des présentations aériennes réalisées par les pilotes de Casa et de Puma de l’Armée de l’air, ainsi que par des baptêmes de l’air. Près d’une centaine de jeunes étudiants ont ainsi pu embarquer à bord d’un avion de transport de l’Armée de l’Air pour une expérience inoubliable.
Baptêmes de l'Air

Communication du Cne Karim Djemai

 

Évacuation aéro-médicalisée en Puma depuis Poindimié

 

Dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 août 2018, l’escadron de transport 52 « Tontouta » stationné sur la base aérienne 186 « Lieutenant Paul Klein » (BA 186) de Nouméa-Tontouta a effectué une mission permettant l’évacuation de trois blessés depuis la localité de Poindimié (côte Est de la Nouvelle-Calédonie). Suite à une demande de concours du Haut-commissariat de la République et sur ordre de l’étatmajor interarmées des forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC), l’escadron de transport 52 a fait décoller peu après minuit un hélicoptère Puma. A 01h00, l’hélicoptère de la base aérienne 186 « Ltt Paul Klein » a atterri sur le terrain de Poindimié. Victimes d’un accident de la route, les trois blessés ont été pris en charge par l’équipe médicale du SAMU embarquée aux côtés de l’équipage de l’Armée de l’Air. Deux blessés étaient placés en position couchée ; un autre en position assise.
L’appareil a ensuite décollé à 2h45 en direction du centre hospitalier Médipôle de Koutio où les blessés ont été pris en charge par les équipes médicales locales. Réalisée avec promptitude et professionnalisme, cette mission de service public illustre une nouvelle fois la réactivité et le savoirfaire du personnel militaire de la BA 186 et des FANC.

Communication du Cne Karim Djemai

 

Un CASA de la BA186 

a participé à l’exercice « Pitch Black » en Australie

 

Du 27 juillet au 17 août 2018, un CASA CN235 de la base aérienne 186 « Lieutenant Paul Klein » de Nouméa-Tontouta a participé à l’exercice « Pitch Black 2018 » en Australie.
Exercice majeur conduit par la Royal Australian Air Force (RAAF), « Pitch Black 2018 » s’est déroulé durant trois semaines sur les bases aériennes de Darwin et Tindal, dans le grand nord australien, appelé Territoire du Nord. Près de 140 aéronefs, avions de chasse, de transport et ravitailleurs provenant d’une quinzaine de nations, ont évolué dans une zone d’exercice de 500 km de long sur 300 km de large, soit l’équivalent d’un quart du territoire français. Côté français, le CASA de la BA186 a évolué aux côtés de trois avions de chasse Rafale venus de métropole, notamment lors de vols dits de COMAO (Combined Air Operations - opérations combinant plusieurs aéronefs de types différents réalisant des missions à objectifs multiples).
Les missions assurées au quotidien par les équipages du CASA étaient riches et variées : poser d'assaut sur terrain sommaire de jour comme de nuit (marquage « 6 balises »), simulation d'infiltration/exfiltration de troupes armées sur terrain hostile, vol très basse altitude en situation tactique hostile avec la protection de chasseurs en haute altitude, vol en package avec les avions de transport participant notamment les C130J de l'Indian Air Force et de la Royal Australian Air Force ou les MV22 OSPREY de l'US Marines Corps, etc.
« Plusieurs objectifs d'entrainement ont été conduit dont le maintien en condition opérationnelle des équipages, l'entrainement pour les plus jeunes et la poursuite de l'aguerrissement pour les plus anciens », explique le capitaine Charaf, pilote de CASA.
La participation du CASA de l’escadron de transport 52 « Tontouta » de la BA186 à « Pitch Black 2018 » illustre l’excellente coopération menée entre les forces aériennes françaises et australiennes dans le Pacifique Sud. Ces composantes aériennes opèrent régulièrement ensemble lors de missions d’assistance aux populations de la région menées à la suite de catastrophes naturelles. Les aviateurs de la RAAF participent également à l’exercice « Croix du Sud », organisé tous les deux ans par les forces armées de la Nouvelle-Calédonie (FANC), et dont la dernière édition s’est tenue en mai 2018. Quelques mois auparavant, en novembre 2017, un C27J australien a également pris part à « Mhannu », exercice aérien organisé par la BA186.
Un groupe de travail destiné à renforcer l’interopérabilité entre les armées de l’air française, australienne et néo-zélandaise a été créé en 2017. La participation des aviateurs de la BA186 à « Pitch Black 2018 » a directement permis de progresser dans cette voie, par le biais d’avancées très concrètes dans l’application de procédures communes.
Communication du Cne Karim Djemai
 

Évacuation aéro-médicalisée à bord du «  Carnival Legend  »

 

Le mercredi 10 octobre 2018, un hélicoptère Puma de la base aérienne 186 «  Lieutenant Paul Klein  » a réalisé une évacuation aéro-médicalisée au profit d’une touriste victime d’un malaise cardiaque sur un paquebot de croisière le «  Carnival Legend  » navigant au large de la Nouvelle-Calédonie.
L’hélicoptère des FANC a décollé de la base aérienne 186 peu après 22h20 avec à son bord les 4 membres d’équipage, deux sauveteurs-plongeurs de la BA186, ainsi qu’un médecin et un infirmier militaires. Vers 22h30, l’hélicoptère a procédé à la dépose de l’équipe médicale et des sauveteurs-plongeurs sur le pont du bateau, puis réalisé l’hélitreuillage de la croisiériste par civière.
Vers 23h30, le Puma s’est posé au Médipôle où la victime a été prise en charge par les équipes médicales de l’hôpital.

Communication du Cne Karim Djemai

 

Un CASA évacue trois malades depuis l’île de Lifou

 

Lundi 22 octobre 2018, un avion de transport CASA de la base aérienne 186 «  Lieutenant Paul Klein  » a réalisé une évacuation aéro-médicalisée depuis l’île de Lifou, au profit de trois personnes malades dont le pronostic vital était engagé.
Alerté en pleine nuit, l’avion de transport des forces armées de Nouvelle-Calédonie (FANC) a décollé de la base aérienne 186, peu après 4h00, avec à son bord trois membres d’équipage (deux pilotes et un mécanicien-navigant), un agent d’escale, ainsi qu’un médecin et un infirmier du SAMU.
Après avoir procédé à l’embarquement des malades, positionnés couchés sur des civières, l’équipage du CASA a redécollé à 5h25 de Lifou. A 6h00, il s’est posé sur la BA186 où une ambulance du SAMU a pris en charge les malades, les conduisant vers le centre hospitalier du Médipôle de Koutio.

Communication du Cne Karim Djemai

 

Évacuation aéro-médicalisée depuis l’île de Lifou

 

Lundi 29 octobre 2018, un hélicoptère Puma de la base aérienne 186 «  Lieutenant Paul Klein  » a réalisé une évacuation aéro-médicalisée au profit d’une personne résidant sur l’île de Lifou en état de détresse respiratoire, et dont le pronostic vital était engagé.

L’hélicoptère des forces armées de Nouvelle-Calédonie (FANC) a décollé de la base aérienne 186 peu après minuit avec à son bord les 4 membres d’équipage, ainsi qu’un médecin et un infirmier du SAMU.

Après avoir procédé à l’embarquement de la victime, l’équipage du Puma a re-décollé à 2h00 de Lifou. Vers 2h45, le Puma s’est posé au Médipôle où la victime a été prise en charge par les équipes médicales de l’hôpital.

Communication du Cne Karim Djemai